mar.

20

juin

2017

(témoignage) Auto-éditer son premier livre, par Patrick Joël Manzoni

Patrick Joël manzoni m'a contactée il y a quelque temps pour savoir comment éditer son premier roman. Nous avons eu quelques échanges, et il s'est lancé. Patrick est un homme heureux : son livre est enfin sur les rails de l'auto-édition. Je lui ai demandé de partager son expérience encore toute récente pour en faire profiter les auto-édités qui ne savent pas par quoi commencer. Merci à lui d'avoir accepté de rédiger ce billet. 

Lire la suite

jeu.

19

mai

2016

Les enjeux de la relecture - De la plume... à la UNE ! #2

Blab sur la correction/relecture où intervient l'auteure Sg Horizons, dont j'ai le plaisir de corriger la série "Au service du Surnaturel" et d'autres ouvrages. Avec la talentueuse Morgane Pinon. Spéciale dédicace pour votre correctrice préférée à 16,40 min...

Lire la suite 1 commentaires

mar.

17

mars

2015

(typographie) L'espace insécable


Qu’est-ce que c’est ? Une espace insécable (he oui, en typographie, c’est girl power pour l’espace) est une espace, donc, qu’on ne peut pas couper. C’est la définition littérale. C’est une sorte de « signe invisible » qui permet de ne pas se retrouver avec une phrase qui se termine en fin de ligne et son point d’exclamation en début de ligne suivante, par exemple. 

Lire la suite 3 commentaires

jeu.

12

févr.

2015

(Interview) Richard Godard, Le destin d'un monde, vol. 1

"Je suis prêt à vendre de la drogue écrite"
"Je suis prêt à vendre de la drogue écrite"

Richard est intervenu sur mon blog et m'a gentiment offert son livre à lire. Je l'ai ouvert avec juste un peu de curiosité.... et je suis tombée dans un véritable piège. Ce livre est addictif : l'ouvrir, c'est se perdre dans un autre monde. Un monde tout droit sorti de l'imaginaire de l'auteur. L'univers créé m'a immédiatement fait penser à Game Of Throne, mais sans les dragons. Tout semble si réel ici... les personnages sont si proches de nous. La plume de Richard Godard, si fluide, si vraie, nous fait oublier qu'on est en train de lire... On vit les scènes comme au théâtre ou au cinéma. On souffre avec eux, on aime avec eux, on complote, on attend... On se surprend à s'attacher à certains personnages et à leurs ennemis. Moi je vous le dis, n'ouvrez pas ce livre ! Vous risquez de ne plus manger, de ne plus dormir, de ne plus parler à vos voisins. Ouf ! Le volume 2 est déjà en route... (Ce qu'on peut être maso des fois !)

 

Interview...

Lire la suite 0 commentaires

ven.

29

août

2014

(auto-édition) La protection de votre œuvre

C’est une question qui revient souvent dans les courriels que vous m’adressez. Votre manuscrit est enfin terminé et vous vous inquiétez de la possibilité d’être plagié. Parce que ça n’arrive pas qu’aux écrivains reconnus : le marché de l’auto-publication prenant son essor en France, personne n’est à l’abri d’un petit malin qui voudrait vous piquer ce texte pour lequel vous avez passé tant de nuits blanches. Bonne nouvelle, l’aire du numérique offre de nouvelles possibilités de le protéger pour un coût raisonnable.

Lire la suite 2 commentaires

lun.

24

mars

2014

(typographie) Accentuer les majuscules, n'est-ce pas ridicule ?

Tout d’abord, un peu de typographie. Une Majuscule, c’est la première lettre d’une phrase ou d’un nom propre ; c’est donc une lettre initiale. Elle diffère par sa taille, et a le plus souvent aussi une forme un peu différente des lettre minuscules, que l’on appelle aussi des« bas-de-casse ». Les CAPITALES sont en fait des majuscules utilisées pour former des mots entiers (comme… ENTIERS) ou des sigles (comme PIB, OTAN…). On peut distinguer les GRANDES CAPITALES (que l’on appelle juste « capitales ») des PETITES CAPITALES. Parfois une CAPITALE est la majuscule d’un mot en PETITES CAPITALES, comme ça : PETITES CAPITALES.

 

Bien, la leçon de choses étant faite, passons à la question qui nous turlupine. Doit-on accentuer les majuscules/capitales ?

Lire la suite 10 commentaires

jeu.

30

janv.

2014

(mise en page) Un peu d'esthétique...

Qu’y a-t-il de plus engageant qu’un texte bien écrit ? Un texte bien écrit et joliment mis en page. Nous parlons donc essentiellement ici du livre papier, celui que vos lecteurs vont prendre entre les mains et feuilleter, puisque le livre numérique a besoin de moins d’attention sur le sujet.

 

Et c’est une lacune que l’on retrouve assez fréquemment chez les auteurs auto-édités qui, s’ils ont passé beaucoup de temps à s’occuper de leur maquette, ont souvent, j'ai pu le constater dans ceux que j'ai pu avoir entre les mains, fait l’impasse sur l’esthétique ; en général parce qu’ils ne savaient tout simplement pas ce qu’ils pouvaient faire de plus. Pour vous éclairer, voyons donc une liste non exhaustive des petites choses qui font qu’un livre peut (presque) toujours être amélioré.

Lire la suite 5 commentaires

mer.

27

nov.

2013

(auto-édition) Dernière ligne droite avant publication !

 

Vous avez mis un point final à votre histoire et pensez déjà à l'étape suivante : le mettre en ligne ou bien acheter le magnifique ouvrage que vous allez tenir entre les mains.

 

Hop hop hop ! Pas si vite ! Votre manuscrit est-il parfaitement abouti ? Après l’écriture et… l’écriture et... l'écriture, vous allez en réalité passer à la phase P : le « peaufinage ».

 

Lire la suite 7 commentaires

dim.

17

nov.

2013

(orthographe) H en manque d’aspiration…

Aspirez-vous votre H ? Excellente question, me direz-vous, mais… Dekoikon parle, exactement ?

 

Êtes-vous de ceux qui mangez des z’haricots et prenez la place de parking des z’handicapés ?

 

Le h aspiré, c’est le h à qui on rend sa place (de parking, donc...). C’est-à-dire qu’on le considère comme une lettre à part entière en ne faisant pas la liaison avec ce qu’il y a avant.

 

Lire la suite 3 commentaires

mer.

16

oct.

2013

(auto-édition) Le dépôt légal

Charles V, qui le premier a réuni les livres dans une bibliothèque royale en 1368
Charles V, qui le premier a réuni les livres dans une bibliothèque royale en 1368

C’est un petit peu le sujet qui fait froncer les sourcils ou soupirer très fort en levant les yeux au ciel.

 

Et pourtant, à un moment ou à un autre, l’auteur d’un livre auto-édité dont la vente dépasse le cercle familial a le devoir de régulariser sa situation auprès de la BNF, la Bibliothèque Nationale de France.

 

Certains d'entre vous m'ont contactée via la page Contact pour me demander des précisions. C'est en effet un sujet sur lequel on ne peut pas faire l'impasse...

Lire la suite 0 commentaires

mer.

18

sept.

2013

(promotion) Obtenir ses premiers commentaires

 

Votre livre est en vente en version e-book et en version papier depuis déjà quelque temps. Vous avez des acheteurs et de bons retours de la part des gens que vous connaissez. Peut-être avez-vous fait aussi une vente « gratuite » de votre e-book sur Amazon et en avez vendu une quantité honorable. Vous espérez donc à juste titre un effet boule de neige, et pourtant…

 

Lire la suite 0 commentaires

dim.

11

août

2013

(interview) Rencontre avec le Québécois Pierre Bougie

Pierre est tombé sur mon blog un peu par hasard (mais est-ce vraiment un hasard tant il fait parfois si bien les choses ?) et m'a mis un commentaire très enthousiaste. Après avoir tout juste sorti son livre, il s'est lancé dans la création d'un site qui, comme le mien, propose de l'aide aux auto-publiés canadiens. De fil en aiguille, nous en sommes arrivés à un partenariat qui nous permet d'avancer ensemble dans le secteur de l'auto-publication pour apporter aux auto-publiés le maximum d'informations, tant pour les Québécois que pour les Français.

 

De sa villa canadienne et grâce à la magie du Net, il s'est prêté au jeu de la petite interview pour vous faire découvrir son premier roman, L'affaire Delma, et nous parler de son aventure d'auto-publié.

Lire la suite 0 commentaires

lun.

05

août

2013

(orthographe) La « nouvelle » orthographe de 1990

Il est possible que le terme « nouvelle orthographe » vous dise quelque chose… mais pas sûr. En effet, quand je commence la relecture du texte des gens que je corrige et que je repère quelques fautes qui n’en sont plus depuis 1990, je leur demande s’ils veulent que j’unifie en nouvelle orthographe ou en orthographe traditionnelle. La première réaction est souvent « Hein !? » Traduction : « Kézako ? »

Lire la suite 3 commentaires

mer.

29

mai

2013

(écriture) Faire un plan ou partir à l’aventure ?

Parmi les gens qui me lisent ou me connaissent, qu’ils écrivent eux-mêmes ou non, beaucoup me demandent comment j’écris. Est-ce que je fais un plan ? Est-ce que je me lance « à l’aventure » sans savoir où je vais ?

 

Si vous écrivez, je suppose que vous avez vous-même votre propre méthode et que vous vous demandez comment font les autres auteurs, notamment les auteurs connus.

 

Lire la suite 8 commentaires

ven.

24

mai

2013

(auto-édition) Programme KDP : et si vous faisiez de votre livre un e-book ?

Un e-book, entendez livre numérique, est un fichier de votre livre qui peut être lu sur les divers supports qui le permettent, tels que PC, Iphone, tablettes, et bien sûr les liseuses, qui sont des « livres électroniques » spécialement conçus pour ces fichiers. On ne parle plus de nombre de pages, mais de taille de fichier.

 

Lire la suite 3 commentaires

mar.

02

avril

2013

(promotion) Organiser une séance de dédicaces

L’idée semble énorme pour un jeune auteur auto-publié.

 

Et pourtant, organiser sa propre séance de dédicaces, c'est facile !

 

Voyons ensemble pas à pas comment on s'y prend.

 

Lire la suite 0 commentaires

dim.

17

mars

2013

(promotion) Oser aller vers les autres

 

Qui sont les « autres » ?

 

Ce sont les acteurs de votre promotion. Ceux qui vont pouvoir vous donner un petit coup de pouce sans que ça ne leur demande d’investissement si ce n’est un peu de leur temps, et encore… J’ai nommé les petits commerçants du coin. Le coiffeur, le tabac, etc., et bien sûr le petit libraire devant lequel vous passez tous les jours en vous demandant quand vous aurez votre livre dans sa vitrine.

 

Mais pas que. Ce sont aussi les gens que vous rencontrez au quotidien et que vous ne reverrez peut-être pas ou pas de sitôt : le commercial qui vient chez vous vous proposer ses nouveaux services, par exemple... et qui va repartir avec votre livre.

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

mars

2013

(auto-édition) Fixer son prix

Dessin satirique de Francois Maret
Dessin satirique de Francois Maret

L'un des avantages, quand on gère son livre de A à Z (ou presque, n'est-ce pas, puisqu’on ne l’imprime pas soi-même), c’est la liberté de fixer son prix.

 

Bien sûr, il y a un juste milieu. On ne peut pas demander un prix trop élevé, ce qui ferait fuir les lecteurs, et on ne peut pas non plus mettre un prix trop bas, parce que l’impression du précieux ouvrage a un coût. 

 

Lire la suite 4 commentaires

mer.

06

mars

2013

(interview) Rencontre avec Fémi Peters

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer une auteure auto-éditée passionnée par les livres, Fémi Peters.

 

Lauréate d’un concours qui lui a permis de publier son livre Notre-Dame-des-Lettres sur la plate-forme Book on Demand, elle a accepté de répondre à quelques questions qui nous permettront de mieux cerner son univers.


Comment as-tu commencé à écrire ?


J'ai commencé adolescente à écrire des pièces de théâtre puis des nouvelles. A dix-huit ans, j'ai écrit mon premier roman (non publié à ce jour), puis quelques années plus tard, j'ai entamé la rédaction de mon second roman Notre-Dame-des-Lettres. J'ai écrit par envie d'imiter les écrivains qui me donnaient tant de plaisir à les lire !

Comment a démarré ton aventure d’auto-éditée ?


J'ai participé à un concours proposé par le blog « Des livres pour changer de vie ! » et d'autres blogs, dont le prix était de voir son livre publié par Books on Demand, une maison d'autoédition.

Lire la suite 2 commentaires

mar.

26

févr.

2013

(auto-édition) Faire un code-barres

 

Les codes-barres sont destinés à une lecture automatisée par un capteur électronique nommé lecteur de code-barres. C'est une série de traits parallèles servant le plus souvent à étiqueter des produits de consommation.

 

Dans le cas de l'édition, le code-barres s'appelle le code EAN et reprend les chiffres de votre ISBN sans les traits d'union.

Lire la suite 2 commentaires

mar.

26

févr.

2013

(mise en page) La quatrième de couverture

 

Pourquoi le lecteur, après avoir été tout juste attiré par une couverture, prend-il systématiquement le livre en main pour le retourner ? Parce qu’il a envie d’en savoir plus. Ce qui va le séduire, attiser le désir et provoquer l’acte d’achat, c’est la quatrième de couverture.

 

Ce qu’on appelle la quatrième de couverture est le verso du livre, la dernière page extérieure. Sa lecture est rapide et décisive. Le lecteur va être séduit. Ou pas.

 

Lire la suite 4 commentaires

mer.

20

févr.

2013

(promotion) Les amis de nos amis sont nos amis

 

 

Aujourd’hui, je vais vous parler de la première façon de faire connaître votre livre et la plus évidente : les amis.


Les « amis », ce sont vos proches dans un sens très large : copains, famille (même éloignée), relations de travail, connaissances, etc. Ce sont aussi les « amis » sur les réseaux sociaux comme Facebook.

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

févr.

2013

(orthographe) Les participes passés en 8 règles simples

Il y a peu de temps, je vous ai parlé de relecture. Vous allez me dire : « Oui, c’est bien beau de se relire, mais comment verrai-je les fautes si je ne connais pas les règles ? » Hé bien aujourd’hui, je commence une nouvelle rubrique : Orthographe.


Et bien sûr, la première des difficultés à aborder est celle qui nous cause souvent le plus de difficultés : les participes passés.


Voici donc les règles sous leur forme la plus simple et la plus efficace (entendez : sans trop d’explications incompréhensibles) et avec des exemples parlants.

 

Lire la suite 8 commentaires

lun.

04

févr.

2013

(édition) L'impression à la demande (TBE et compagnie)

Voici un sujet qui intéresse directement les écrivains qui cherchent à s'auto-publier et ne savent pas où faire imprimer leur ouvrage.

 

L’impression à la demande est un mode de publication destiné à servir sans délai des ouvrages rarement demandés.

 

Sa spécificité par rapport à l’impression en général est que les tirages ne sont pas planifiés à l’avance, mais déclenchés directement par la commande du client. Donc pas de stock, pas de coût.

 

L’impression à la demande peut offrir à l’auteur ne voulant pas d’éditeur, ou n’en trouvant pas, un mode d’auto-édition beaucoup plus économique que l’édition à compte d’auteur.

 

 

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2013

(écriture) Bernard Werber s'adresse aux écrivains en herbe

 

Sur cette page de son site, Bernard Werber donne "Quelques conseils aux écrivains en herbe". Des conseils sur le désir d'écriture, l'écriture elle-même et aussi l'édition. Du bon sens et parfois du surprenant, comme l'idée de commencer son histoire par la fin. Enjoy :-)

2 commentaires

mer.

23

janv.

2013

(relecture) La ponctuation des dialogues - Intervention d'un auteur auto-publié

Cet article a été rédigé par Guillaume Woerner, alias Métatron, auteur littérature fantasy et notamment de Conflux, roman auto-édité chez Lulu.com.

 

Il a été écrit pour être mis sur le site Sanctum Atorgael, sur lequel Guillaume participe régulièrement à des challenges d'écriture.

 

___________________

 

Après de nombreuses désillusions quant à la ponctuation des dialogues, je me suis replongé dans les arcanes du guillemet, du tiret et du !?..., ; (ce n’est pas un juron).

 

Lire la suite 8 commentaires

mar.

15

janv.

2013

(relecture) De l’importance d’une relecture extérieure

En relisant votre livre, vous remarquez une faute. Ou une coquille. Ou bien encore un doublon, un mot trop de fois répété, une tournure de phrase un peu trop bizarre… Vous vous dites « Ouf ! Je l’ai vu. »

 

Combien d’autres en avez-vous laissé passer ?

 

Lire la suite 6 commentaires

dim.

13

janv.

2013

(mise en page) Mise en page du « livre papier »

Les pages 7 et 8 (non numérotées) avec le titre et l'auteur / les mentions légales et le copyright

Aujourd’hui, nous allons détailler la mise en page du « livre papier ».

 

Si vous prenez un livre, n’importe lequel, vous remarquerez quelques similitudes.

 

- La première page est une page blanche, ainsi que la dernière et parfois quelques autres à la fin.

 

- La numérotation commence à la page de texte seulement, mais pas par le chiffre « 1 » ! Elle commence par le chiffre correspondant à la numérotation réelle, qui commence dès la couverture.

 

- Les chapitres commencent sur une page impaire (page de droite).

 

Lire la suite 16 commentaires

lun.

07

janv.

2013

(auto-édition) Le numéro ISBN

 

 

L’ISBN (International Standard Book Number System), c’est la plaque d’immatriculation de votre livre.

 

C’est un numéro international qui permet de traiter les livres sur un ordinateur et donc de faciliter le travail des libraires, des distributeurs, qui ont un seul numéro par livre pour traiter les commandes et les retours, ainsi que des bibliothèques.

Lire la suite 0 commentaires

ven.

04

janv.

2013

(auto-édition) Votre travail d'éditeur

Que ce soit par choix ou bien après avoir essuyé plusieurs refus de maisons d’éditions soigneusement sélectionnées, vous avez décidé de vous auto-publier (lulu.com, thebookedition.com).

Sachez que vous allez réaliser à vous seul le travail de l’éditeur classique : vous allez non seulement transformer votre manuscrit en un véritable produit fini, ce dont nous allons parler ici, mais aussi et surtout assurer sa promotion et sa vente, un sport dont nous parlerons dans de prochains articles.

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

déc.

2012

(mise en page) Faire la pagination de son livre comme un «pro»

Faire la pagination

Vous avez fait une relecture attentive et une mise en page irréprochable. Avez-vous pensé à sa pagination ?

 

Dans le cas d’un e-book, elle est inutile puisque la liseuse numérique tient compte d’un « volume » de fichier qu’elle exprime en « emplacement » et en pourcentage. Par exemple, et là je vais prendre des chiffres au hasard, vous ne serez pas « page 27 » mais « emplacement 2848 » et à « 21 % ».


En revanche, pour une version « papier », la pagination est indispensable, et si vous voulez concurrencer les livres des éditeurs, prenez un roman de votre bibliothèque et observez.

 

Lire la suite 52 commentaires

mar.

18

déc.

2012

(mise en page) Faire une mise en page irréprochable

Exemple de la première page de mon livre, qui est un prologue.

 

Vous avez fièrement apposé le mot « Fin » sur la dernière page de votre chef d’œuvre. Bravo, le plus long a été fait. Vous pensiez avoir terminé ? Que nenni ! Cela ne fait que commencer. Avez-vous pensé à la mise en page de votre texte ? C’est ce sur quoi nous allons travailler aujourd’hui.

Commençons donc par le commencement.

Lire la suite 2 commentaires

Apprenons à être notre propre éditeur

Bienvenue sur Je me publie, journal consacré à l’auto-publication sous toutes ses formes.

 

Je m’appelle Agnès Rabotin. En mars 2012, je publiai mon premier roman en version numérique Kindle sur Amazon. En juillet, la version papier voyait le jour. 

 

Correctrice-relectrice de métier depuis plus de

20 ans, auteure auto-publiée, je vous propose des articles qui vont vous permettre de mettre en page votre propre ouvrage dans le domaine de l’auto-édition pour qu’ensemble, pas à pas, nous progressions jusqu’à faire connaître nos écrits au grand public.

 

MISE EN PAGE

LIEN UTILES

(Ces titres sont donnés à titre indicatif pour leur sérieux, je n'ai de partenariat avec aucun)

MES DERNIERS OUVRAGES CORRIGÉS