(mise en page) Mise en page du « livre papier »

Les pages 7 et 8 (non numérotées) avec le titre et l'auteur / les mentions légales et le copyright

Aujourd’hui, nous allons détailler la mise en page du « livre papier ».

 

Si vous prenez un livre, n’importe lequel, vous remarquerez quelques similitudes.

 

- La première page est une page blanche, ainsi que la dernière et parfois quelques autres à la fin.

 

- La numérotation commence à la page de texte seulement, mais pas par le chiffre « 1 » ! Elle commence par le chiffre correspondant à la numérotation réelle, qui commence dès la couverture.

 

- Les chapitres commencent sur une page impaire (page de droite).

 

Les premières pages

 

Il y a une certaine régularité dans la présentation des premières pages.

 

!!! Notez que tant que le texte du livre ne commence pas, il n'y a pas de pagination, c'est-à-dire pas de numéros de page.

 

La couverture et son verso ne comptent pas.

 

La première page après la couverture, donc la page 1, est une page de garde blanche : elle sert habituellement à faire une dédicace lors de la vente d’un livre.

 

Ainsi, son verso, la page 2, reste blanc également.

 

La page 3 comporte le titre, l’auteur et l’éditeur dans une police simple, sans autre fioriture.

 

La page 4 est vierge, c’est le dos de la page 3. Sauf si l’auteur a écrit d’autres livres, auquel cas il est indiqué « du même auteur » et la liste des œuvres précédentes de l’auteur (titre du livre en italique, édition, année).

 

Sur la page 5, on remet le titre, mais en plus gros, et s'il y a une police particulière pour le titre sur la couverture, on peut la réutiliser. En haut de page l'auteur, en bas de page, l'édition.

 

La page 6, donc le verso de la précédente, comporte l'achevé d'imprimé, la mention copyright (pour protéger les droits d’auteur), l'ISBN et éventuellement un petit texte de rappel de la loi. Notez que ces informations peuvent être mises à la fin du livre ou certaines avant, d'autres à la fin. N'hésitez pas à regarder les livres que vous avez dans votre bibliothèque pour vous en inspirer.

 

Achevé d’imprimer en mois année 

Imprimé en France par imprimeur

 

Dépôt légal mois année

Édition et adresse de l'édition

 

Sur la page 7 peut figurer une dédicace pour quelqu’un à qui est dédié le livre. Ce peut-être une phrase, une citation ou tout simplement un ou plusieurs noms (À mon mari, à mes amis…). Ce peut être aussi la préface ou l'introduction ou encore l'avant-propos s'il y a.

 

La page 8 (dos de la 7) est vierge (sauf si bien sûr le texte de la préface se poursuit).

 

!!! Pour rappel, jusque-là, il n'y a pas eu de pagination.

 

S'il y avait une préface et qu'elle est terminée, à la page 9 commence le texte du livre ainsi que la pagination. Sur cette page, ce peut être aussi une citation ou un grand titre, comme « première partie » ou « livre I », et dans ce cas on ne met pas encore de numéro de page.

 

!!! Si la page 9 était un titre (« première partie » ou « livre I » ou autre), la page 10 est blanche et donc sans numéro. Dans ce cas, la page suivante, la 11, est celle qui devrait porter le premier numéro.

 

Comme nous l’avons vu dans l’article sur la pagination, chaque chapitre termine sur une page non numérotée et, de manière générale, une page blanche (un verso, par exemple) n’est jamais numérotée.

 

La fin du livre

 

Le livre doit se terminer sur une page paire, même si c'est une page blanche. C'est logique ! La page impaire étant à droite, il lui faut bien un verso ! À la fin du livre, il peut donc y avoir une page blanche non numérotée.

 

!!! Notez que chez certains imprimeurs, les pages du livre doivent faire un multiple de 4. Les pages restantes seront donc mises à la fin et seront blanches. Ce n'est pas le cas partout. Par exemple, chez Copymédia, vous pouvez arrêter votre livre à votre dernière page paire.

 

Les dernières pages peuvent servir à votre convenance à mettre des remerciements (sur page impaire), des sites web (le vôtre, celui de l’éditeur ou de l’imprimeur, etc.), une illustration, enfin ce que vous voulez.

 

Si vous souhaitez mettre une table des matières (liste des titres des chapitres avec renvoi par numéro de page), dans la tradition française on la place généralement en fin de volume, contrairement à la tradition anglo-saxonne, où elle est au début de l'ouvrage.

 

 

Enfin vient la 4e de couverture qui ferme le livre.

 

Un soin devra être porté à la présentation autant du texte que des premières pages. Dans le texte, par exemple, il n’y aura pas de point d’interrogation ou d’exclamation qui traînera en début de ligne, ou bien pas de chiffre coupé (par exemple 5 000 avec 5 en fin de ligne et 000 en début de ligne suivante, etc.). Pour éviter cela, vous créerez une espace insécable.

 

Si vous avez des questions précises, posez-les moi dans les commentaires, j'y répondrai le plus précisément possible.

 

Vous trouverez sur la droite de la page des onglets se référant aux autres étapes de mise en page du livre, notamment la pagination (liens bleus)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 31
  • #1

    caro (mardi, 29 janvier 2013 16:40)

    Un article très intéressant ! ;)

  • #2

    Pierre Fecteau (mercredi, 11 mars 2015 23:19)

    Bonjour Agnès,
    J'ai lu avec intérêt toute la documentation que vous nous présentez sur votre site.
    Bravo très bien conçu , précis , agréable et surtout très pratique.
    J'aimerais connaître votre avis quant à l'endroit où introduire la Table des Matières d'un livre papier.
    Merci de votre attention
    Pierre

  • #3

    Agnès (mercredi, 11 mars 2015 23:29)

    Bonjour Pierre, et merci pour votre intérêt.
    La table des matière, c'est au choix. Souvent, dans les livres pratiques, elle est au début du livre après une éventuelle préface. Si vous voulez en mettre une dans un roman, ce sera plutôt à la toute fin de l'ouvrage.

  • #4

    Jean-Claude Raingeard (vendredi, 26 juin 2015 14:09)

    Bonjour,

    Je vous contacte pour un petit problème de numérotation : je n'arrive pas (avec Word 7) à la démarrer en début de texte. La numérotation démarre systématiquement dès la 1ère page ! Comment résoudre mon problème ?

    Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

  • #5

    Agnès (vendredi, 26 juin 2015 21:48)

    Bonjour Jean-Claude,

    Il vous faut faire des sauts de section. Dans Word, vous allez dans "mise en page" - "saut de page" et vous choisissez un saut de section (prenez tout simplement "continu"). Chaque section se traite individuellement pour la pagination.

  • #6

    Agnès (vendredi, 26 juin 2015 21:50)

    Jean-Claude, vous avez l'explication de la pagination avec les sauts de page dans cet article :
    http://je-me-publie.jimdo.com/2012/12/18/faire-la-pagination-de-son-livre-comme-un-pro/

    N'hésitez pas en cas de question.

  • #7

    Jean Dax (samedi, 12 septembre 2015 21:34)

    Bonsoir Agnès,

    Je me permets de vous exposer mon problème : j'ai, après l'avoir terminé sous Word 2010 au format A 4, mis mon "tapuscrit" au format "livre" dans l'un des gabarits de TBE, soit 11 par 17 -ce qu'ils appellent le format "poche".
    Je ne suis pas parvenu, dans ce format spécifique, à obtenir une présentation homogène des bas-de-pages. Si les numéros se trouvent bien à égale distance du bas de la page (1, 5 cm), l'espace entre le numéro et la dernière ligne du texte varie de manière fantaisiste d'une page à l'autre, allant de presque 2 cm à seulement 1 ou 2 mm. Le nombre de lignes par page n'est par ailleurs pas constant. C'est idem en Word ou en PDF.
    J'ai cependant envoyé le fichier à TBE, ce qui a évidemment abouti à un résultat décevant.
    Il semblerait que personne avant moi n'ait buté sur cette difficulté. S'agit-il d'une sorte de pont aux ânes que je serais seul à ne pas savoir franchir ? Ou bien est-ce dû aux têtes de chapitre (d'une police différente il est vrai) et aux notes de bas de page que j'ai insérées et qui peut-être perturbent Monsieur Word ?
    Je vous remercie par avance pour votre avis éclairé.

  • #8

    Agnès (lundi, 14 septembre 2015 10:09)

    Bonjour Jean,

    Ce que vous me dites ressemble à quelque chose que j'ai pu remarquer et que je n'ai pas pu régler. J'avoue que ça ne m'a pas posé problème, il y a sur mon livre un petit décalage sur chaque page ou presque. Je ne crois pas avoir jusqu'à 2 cm de différence, mais peut-être est-ce dû au format poche, qui est un peu étroit et du coup, word a du mal à aligner ?

    Voulez-vous m'envoyer votre fichier pour que je regarde de plus près ? Je pourrai notamment étudier les paramètres, et voir ce qui peut être fait pour limiter les écarts. Je vous donne mon adresse courriel : theadoreros@gmail.com

  • #9

    BOUDELAL (lundi, 26 décembre 2016 14:21)

    Bonjour.
    Est-ce que ces consignes doivent être appliquées également sur un manuscrit ?

  • #10

    Agnès (lundi, 26 décembre 2016 14:50)

    Bonjour :-)
    Non, pour un manuscrit envoyé à un éditeur, inutile de faire une mise en page livre. Une simple mise en page aérée (interligne simple ou 1,5, et par exemple Time new roman 13) sur format A4 est ce qui est demandé.

  • #11

    COSTE Jacques (lundi, 06 mars 2017 16:03)

    Bonjour et merci pour votre travail,
    j'ai un problème, mes page écrites et les photos intégrées, j'enregistre et à l'ouverture le lendemain, photos et textes sont mélangés
    faut-il prendre un autre logiciel ?
    Merci de vos conseils
    Jacques.

  • #12

    Agnès (lundi, 06 mars 2017 16:17)

    Bonjour Jacques,

    Vous êtes sous Word ? Dans tous les cas c'est le souci avec les traitements de textes. Normalement on a du mal à aligner textes et photos comme on le voudrait. En revanche, une fois que c'est mis ça ne bouge plus, à moins de toucher à la mise en page ; ce que vous mettez doit rester tel quel.

    Si ça bouge, il est possible qu'il y ait un petit paramétrage à faire sur l'image. Vous cliquez sur l'image, allez dans "Outil image". Dans "Habillage du texte", essayez "Autres options de dispositions". Là, vous avez une fenêtre de mise en page avancée qui s'affiche. Vous cliquez sur l'onglet "Habillage du texte" (oui, à nouveau, mais sur l'onglet cette fois). Là, vous avez des chiffres à côté de "gauche", "droite"... Il est possible que ce petit écart rajouté sur chaque photo gêne la mise en page en "repoussant" le texte et les autres photos.

    Essayez aussi parfois, dans l' "habillage du texte", au lieu de "rapproché", de mettre "carré" ou un autre. Faites des essais. Quand vous faites la mise en page avec des photos, il faut que vous n'ayez pas de difficultés à les positionner, sinon elles vont bouger...

    Dans tous les cas, une fois votre texte finalisé et prêt à imprimer, figez le tout dans un PDF.

    Tenez-moi au courant.

    C'est une bonne idée d'article, ça, l'insertion d'images... Merci ;-)

  • #13

    Patricia (lundi, 20 mars 2017 06:12)

    Bonjour,
    merci beaucoup pour tous ces conseils concernant la mise en page et plus encore. Ma question porte sur la page 6 et la mention copyright...que doit comporter cette mention ? S'agit-il du numéro ISBN ? Ou autre chose ?
    Je vous souhaite une belle journée.

  • #14

    Agnès (lundi, 20 mars 2017 06:55)

    Bonjour Patricia
    Vous avez raison, ce n'était pas très clair, je viens de modifier mon article et changer l'image. Je voulais parler sur cette page 6 des mentions obligatoires, comme l'achevé d'imprimer, le copyright bien sûr, qui correspond à la protection effective de votre œuvre pour éviter tout plagiat (vous trouverez des informations sur ce sujet dans cet article : https://www.jemepublie.com/2014/08/29/auto-%C3%A9dition-la-protection-de-votre-%C5%93uvre/ ), le dépôt légal (à la BNF) et le texte de loi à rappeler si vous le souhaitez.
    Merci pour votre intervention.
    Agnès

  • #15

    Laurence (jeudi, 13 juin 2019 15:40)

    Bonjour ,

    Pourriez vous m'aider , je souhaiterais imprimer mon livre mais je ne sais pas comment m'y prendre , j'ai une imprimante Canon ,est ce que je peux imprimer ça Être obligé de le faire part le biais d'un éditeur ?

    Merci d'avance .

  • #16

    Agnès (jeudi, 13 juin 2019 22:20)

    Bonjour Laurence, vous pouvez tout à fait imprimer votre livre vous-même si vous ne souhaitez avoir qu'un seul exemplaire, mais comment pensez-vous relier les pages ?
    Vous n'êtes pas obligée bien sûr de passer par un éditeur. mais un imprimeur est idéal pour un livre fait dans les règles de l'art.
    En revanche, si c'est pour un seul exemplaire, il faut passer par un système d'"impression à la demande", car les imprimeurs en général n'impriment pas de trop petites quantité.
    Bien à vous

  • #17

    Loane (vendredi, 23 août 2019 18:36)

    Bonjour,

    Merci pour vos conseils, fait avec professionnalisme bravo !

    Pour ma part, je souhaiterais connaître la démarche à suivre pour une correction de mon manuscrit, je ne veux pas risquer de publier avec des fautes de syntaxe ou de conjugaison...notre langue française est bien compliquée.

    Merci d'avance.

  • #18

    Agnès (vendredi, 23 août 2019 20:17)

    Bonjour Loane,
    Comme je vous comprends !
    Vous pouvez me contacter via l'adresse mail lacoquillezero@gmail.com et on en parle ;-)

  • #19

    Michel Piolat (vendredi, 27 septembre 2019 16:33)

    Bonjour Agnès,
    "...chaque chapitre termine sur une page non numérotée et, de manière générale, une page blanche (un dos, par exemple) n’est jamais numérotée." Il y a longtemps que j'ai remarqué cette bizarrerie et aussi longtemps que j'en cherche l'origine ou l'explication. Je suppose que les typographes qui ont imposé cette norme devaient avoir une bonne raison de le faire, mais laquelle?
    Merci pour vos apports intéressants et utiles.
    MP

  • #20

    Agnès (vendredi, 27 septembre 2019 17:18)

    Bonjour Michel
    C'est je suppose une question d'esthétique. En tout cas, je n'appellerais pas ça une bizarrerie :-) car moi-même je trouve assez moche d'avoir un numéro en bas d'une page blanche. Quant au bas de page blanche en fin de chapitre, ça ne fait pas l'unanimité chez les éditeurs, mais c'est une façon e trouve de montrer qu'on va changer de chapitre, c'est bien aussi, ça termine le chapitre proprement :-)

  • #21

    Séverine (dimanche, 03 novembre 2019 11:19)

    J'ai une préface pour mon roman. Doit-il avoir la pagination ? ou fait-elle partie des pages non numérotée du début ? Merci d'avance.

  • #22

    Agnès (dimanche, 03 novembre 2019 19:21)

    Bonjour Séverine,
    Traditionnellement, les pages de la préface sont numérotées en chiffres romains, mais vous n'êtes pas obligée. Autrement, vous l'incluez dans le foliotage en chiffres arabes.

  • #23

    Ahmed Benhabbour (lundi, 06 juillet 2020 16:47)

    Bonjour Agnès,
    Dans un livre d'étude historique, où peut-on mettre la table des matières, au début ou à la fin du livre ? Quelle est le style et la taille convenables du texte et des titres et sous-titres qu'on utilise le plus souvent dans l'écriture d'un livre ? Enfin, à partir de quelle page, on commence à compter notre pagination, de la couverture, ou de la page blanche réservée aux dédicaces ou autrement ? Merci !

  • #24

    Agnès (mardi, 07 juillet 2020 08:02)

    Bonjour Ahmed,
    Dans la tradition française du livre, la table des matières est généralement placée en fin de volume, contrairement à la tradition anglophone qui la place au début.
    Les polices de caractère les plus souvent utilisées sont Time New Roman et Garamond. On peut aussi utiliser Georgia, qui a un œil plus gros (mais à éviter si vous avez des chiffres). Je vous suggère de faire des essais et de voir ce qui vous convient à l'œil.
    La pagination commence dès la première page du livre, que ce soit une page de titre ou une page blanche, mais on ne la voit pas. On ne met pas non plus de numéro de page s'il y a avant le texte une dédicace ("à ma femme, à mes enfants...") ou autre. On commence à apposer les chiffres à partir de la première page du texte concernant le livre (introduction, avant-propos, prologue ou texte s'il n'y a pas autre chose avant). Ce début de livre doit se trouver sur une page impaire. Il n'est donc pas rare de commencer à apposer un chiffre à partir de 5, 7, 9, 11... en fonction de ce qu'il y a avant le texte.

  • #25

    Ahmed Benhabbour (mercredi, 08 juillet 2020 16:24)

    Merci Agnès de tous ces informations utiles, pouvez-vous me donner votre adresse email, j'ai besoin de votre aide pour entamer une édition à l'étranger.

  • #26

    Philippe NOEL (jeudi, 01 octobre 2020 12:04)

    Bonjour,
    Mon livre (une bibliographie) se termine par un cahier photo d'un vingtaine de pages.
    Faut-il les numéroter ?
    Merci de vos conseils
    phnoel87@gmail.com

  • #27

    Agnès (jeudi, 01 octobre 2020 12:16)

    Bonjour Philippe. Pour une ou deux pages de photos, je dirais que non. Pour une vingtaine de pages, vous pouvez sans que ce soit obligatoire. Personnellement, je n'en mettrais pas. Le lecteur est invité dans un sommaire à savoir qu'il y a des images en fin de livre, c'est bien suffisant :-)

  • #28

    Isidore (dimanche, 30 mai 2021 04:24)

    Bonjour Agnès,
    Je vous écris du Canada. J'ai ma propre maison d'édition (comme passe-temps) et la pagination et les pages couvertures sont ce que je fais en dernier car c'est chronophage. Pour la pagination, je comprends mieux avec les tutoriels en anglais que ceux en français car en français je ne réussis jamais à le faire comme c'est expliqué.
    Mais je vous écris pour la page couverture. Est-ce que vous ne pouvez pas faire un tutoriel pour faire soi-même la page couverture, de la 1ère à la dernière en incluant l'épine? Merci. Isidore (brevelk@gmail.com, à Yellowknife, Canada)

  • #29

    Agnès (lundi, 31 mai 2021 07:51)

    Bonjour Isidore,
    Félicitations pour votre maison d'édition, c'est un très joli passe-temps :-)
    Ah... moi je ne suis pas assez bilingue pour faire des tutos en anglais.
    Pour la page de couverture (1re et 4e + épine qu'on appelle chez nous le "dos"), je l'ai fait pour mon premier tome. Le souci c'était le fameux traitement RVB (pour les couleurs), que je ne sais pas faire. Du coup, j'ai confié ce travail à une graphiste, je ne m'en occupe plus. Je ne peux donc pas vous aider sur ce coup-là... Merci pour votre intérêt.

  • #30

    Holy Dagaz (jeudi, 03 juin 2021 15:14)

    Bonjour. Merci beaucoup par avance pour votre aide. Je suis désolée de vous demander de l'aide; je suis maladroite du fait de vouloir absolument être comme les autres "normale"; je suis autiste, légèrement asperger. C'est usant ! Car je veux faire aussi bien que les autres, me prouver et prouver que je suis capable de réaliser quelque chose de bien. J'écris mon autobiographie professionnelle. Et je souhaite envoyer mon écrit à des maisons d'éditions, mais mon souci est le suivant, sachant que pour d'autres personnes douées en écriture, c'est d'une grande facilité que de numéroter les pages de son écrit. Je pédale dans la semoule ! Par moment je comprends très vite, et à d'autre, j'ai honte, car ça bug...je ne comprends pas, je décortique tout, et je stresse beaucoup de ne pas y arriver. Comment s'articule l'entier écrit ? Je ne comprends pas qu'il n'y est pas de page numéro 1. Pardonnez-moi de vous sembler sotte, mais pour moi, j'ai bien une page numéro 1. J'ai besoin de visualiser les choses pour avancer; je lis et je regarde les livres en ma possession, mais je ne comprends toujours pas la numérotation, je veux dire, où place t-on sa lettre d'accompagnement dans l'envoi de son écrit, et dois-je également la numéroter ? D'un roman, documentaire, conte, pièce de théâtre, autobiographie, rien n'est vraiment identique quant à l'organisation de l'écrit. Il y a un prologue, un préambule, une citation, une préface, un avertissement pour aider le lecteur, des remerciements, des dédicaces. Qui de toute cette liste, est en pôle position pour commencer l'articulation de la présentation de l'écrit ? Désolée de paraître "nougat tout mou en plein soleil" mais si vous aviez une explication façon "gentille et lumineuse petite fée" comme pour un enfant en bas âge, comme un modèle très simple, je serai heureuse de pouvoir oser en toute humilité et modestie, oser faire comme les autres, et donc ainsi, présenter un écrit sans avoir peur ni honte de faire des bêtises. Merci beaucoup. Holy Dagaz

  • #31

    Agnès (jeudi, 10 juin 2021 08:52)

    Bonjour Holy,
    Tout d’abord pardonnez-moi pour ma réponse tardive, j’avoue avoir été très occupée.
    Je vais essayer de répondre à toutes vos interrogations. Vous pouvez aussi me contacter sur la page « Contact » directement si vous avez encore des questions ou bien si ce que je vais expliquer n’est pas clair ou ne répond pas à vos questions.
    Pour la page 1, effectivement, le numéro n’apparaît pas. D’ailleurs aucun numéro de page n’apparaît en bas de page avant celle du début du récit. C’est une question d’esthétique.
    En revanche, si vous envoyez à des éditeurs, vous n’êtes pas obligée de faire la mise en page format livre. Les maisons d’édition reçoivent généralement des fichiers en format A4 avec une police 13 ou 14, un texte bien aéré, facile à lire (ils indiquent parfois leurs exigences sur leur site). Si votre livre est pris, c’est eux qui feront la mise en page.
    La lettre d’accompagnement pour une maison d’édition ne se place pas dans le livre. C’est un autre fichier que vous envoyez avec votre livre en format A4. Si vous ne pouvez joindre qu’un seul fichier à l’éditeur, alors placez votre lettre d’accompagnement en toute première page, avant le titre. Ne la numérotez pas.
    Quand vous parlez de « commencer l'articulation de la présentation de l'écrit », vous voulez dire pour les maisons d’édition ? Ou pour le contenu du livre ?
    Pour les maisons d’édition, la lettre d’accompagnement suffit. Pour l’intérieur de votre livre, c’est l’auteur qui décide de ce qu’il veut mettre, on n’est jamais obligé de mettre la panoplie complète « prologue, préambule, citation, préface, avertissement pour aider le lecteur, remerciements, dédicaces ». Et d’ailleurs, prologue, préambule et avertissement, on ne met pas les trois. Ce qu’on appelle « avertissement » ne se fait d’ailleurs plus, c’était dans les livres anciens (XVIIIe-XIXe siècle essentiellement).
    Généralement, on met dans cet ordre-là (toujours en page impaire pour chaque chose, donc avec une page blanche au dos) :
    Page de titre
    Préface s’il y a
    Dédicace s’il y a
    Citation s’il y a
    Prologue s’il y a
    Début du texte
    Avec les pages blanches en page paire, cela fait souvent commencer le texte page 9 ou 11 selon ce que vous avez décidé de mettre.
    Contactez-moi sur la page « Contact », ainsi je pourrai avoir votre adresse mail et vous répondre directement. Je vous proposerai, si cela peut vous aider, de m’envoyer votre fichier terminé pour qu’on voie ensemble si tout est OK avant envoi aux éditeurs.
    À bientôt