(édition) L'impression à la demande (TBE et compagnie)

Voici un sujet qui intéresse directement les écrivains qui cherchent à s'auto-publier et ne savent pas où faire imprimer leur ouvrage.

 

L’impression à la demande est un mode de publication destiné à servir sans délai des ouvrages rarement demandés.

 

Sa spécificité par rapport à l’impression en général est que les tirages ne sont pas planifiés à l’avance, mais déclenchés directement par la commande du client. Donc pas de stock, pas de coût.

 

L’impression à la demande peut offrir à l’auteur ne voulant pas d’éditeur, ou n’en trouvant pas, un mode d’auto-édition beaucoup plus économique que l’édition à compte d’auteur.

 

 

Les principaux sites d’impression à la demande sont (sans ordre particulier) :

BOD,

Lulu.com,

The Book Edition.

 

L’exemple de The Book Edition

 

Je vais m'attarder sur celui-ci parce que c’est chez eux que j’édite mon livre. Je n’ai pas utilisé les autres sites, car pour avoir juste calculé le prix du livre à l’unité, ils revenaient plus chers.

 

« Pourquoi attendre d’être reconnu pour se prétendre auteur ? » dit-on chez The Book Edition.

 

Ce site d’auto-publication créé en 2007 par Jean-Claude Pahaut (président de l’imprimerie Lilloise Reprocolor) et Philippe Pollez fait le travail d’imprimeur et de librairie en ligne. La promotion du livre, elle, revient à son auteur (vous).

 

Les plus

 

* Le site permet de concevoir son livre très facilement grâce à des gabarits et des conseils, de fixer soi-même sa marge (et donc le prix de son livre), et de le vendre sur le site. C’est vous l’auteur et tous les droits vous appartiennent.

 

* Vous pouvez faire autant de mises à jour que vous le souhaitez. Vous avez décidé de changer de couverture ? Vous avez trouvé quelques fautes ? Vous avez décidé de modifier des passages ? De rajouter des remerciements ? Aucun soucis. Vous renvoyez un nouveau fichier et 1 à 2 jours plus tard (contrôle obligatoire de TBE pour savoir si vous ne mettez pas de contenu « illicite »), vous êtes à nouveau en vente.

 

* La cerise sur le gâteau, cela ne vous coûte absolument rien. Pas de « participation », ce n’est pas de l’édition à compte d’auteur. Le site propose ce service gratuit, car c’est quand vous vendez un livre qu’il prend ses marges. Vous ne vendez rien, vous ne perdez rien. Vous vendez, vous gagnez et eux aussi. Simple et tout le monde y trouve son compte.

 

Les moins

 

La première limite, soyons honnêtes, est celle du prix du livre. Plus il y a de pages, plus le coût est élevé. Plus le coût est élevé, plus votre livre sera cher et vous ne pourrez plus mettre de marge qui vous semblera satisfaisante. Difficile de vendre un livre à 20 euros quand on est un auteur inconnu.

Dans la suite logique du coût, le prix des frais de port. Commander un livre chez TBE, c’est payer le livre plus les frais, donc acheter le livre encore plus cher que ce que l’auteur aurait souhaité. Un acheteur peut faire ça pour un auteur connu, mais le fera-t-il pour vous ? Rien n’est moins sûr. Et encore, TBE propose les frais de port au tarif de La Poste avec l’option « lettre rapide » ou « colissimo ».

 

Comment palier les « moins » ?

 

Vous allez penser que jamais personne n’achètera sur le site et vous avez bien raison. C’est pour ça que je vais vous faire profiter de mon expérience en la matière. C’est là que vous allez faire un petit investissement. Tout petit qui sera vite rentabilisé. TBE a tout prévu : si en tant qu’auteur vous achetez votre propre livre, bien sûr, vous allez le payer à son prix moins votre marge. Mais si vous le commandez en quantité, vous allez avoir un pourcentage suffisamment intéressant pour permettre à vos acheteurs de ne pas payer les frais de port. Quand je dis « en quantité », je ne dis pas qu’il va falloir acheter 100 livres ! Bon, d’accord, ce serait encore plus intéressant. Je dis juste qu’acheter 10 livres suffit.

 

Un exemple concret avec mon roman. Le prix d’achat à l’unité est de 18,14 €. J’ai rajouté une marge qui l’arrondi à 20 euros, soit 1,86 €. Si les gens l’achètent sur le site, ils devront rajouter 4,40 € de frais postaux. Ce n’est pas valable, et pour un livre auto-édité, c’est même plutôt un prix indécent.

 

Alors voilà. Quand j’achète 10 exemplaires de mon livre, j’ai 10 % de remise. Les frais de port en colissimo sont alors hyper élevée, mais tout compris, le prix de revient de mon livre est de 14,15 €.

Du coup, si je le vends « de la main à la main », ma marge monte à 5,85 €.

 

Et si j’envoie le livre aux gens et que je prends les frais de port à ma charge, ma marge revient à (5,85 € - 4,15 € en lettre verte) = 1,70 €.

 

Donc les gens ne paient pas plus que le prix indiqué sur le livre et votre marge reste correcte. Vous leur montrez en plus votre bonne volonté en leur offrant les frais de port, ce qu’ils apprécieront sans nul doute.

Et 10 livres, c’est assez facilement vendable et vous prenez peu de risques. En plus, vous pouvez décider de faire une mise à jour avant de commander les 10 livres suivants. Tandis que si vous achetez 500 livres chez un imprimeur et que vous constatez qu’il y a des erreurs, ce sera trop tard, il faudra bien les écouler.

 

Bien sûr, si vous êtes sûr de vous et que vous pouvez investir dans une centaine de livres, vous aurez une remise de 45 % et ce sera encore mieux ! Tout est possible.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Apprenons à être notre propre éditeur

Bienvenue sur Je me publie, journal consacré à l’auto-publication sous toutes ses formes.

 

Je m’appelle Agnès Rabotin. En mars 2012, je publiai mon premier roman en version numérique Kindle sur Amazon. En juillet, la version papier voyait le jour. 

 

Correctrice-relectrice de métier depuis plus de

20 ans, auteure auto-publiée, je vous propose des articles qui vont vous permettre de mettre en page votre propre ouvrage dans le domaine de l’auto-édition pour qu’ensemble, pas à pas, nous progressions jusqu’à faire connaître nos écrits au grand public.

 

MISE EN PAGE

LIEN UTILES

(Ces titres sont donnés à titre indicatif pour leur sérieux, je n'ai de partenariat avec aucun)

MES DERNIERS OUVRAGES CORRIGÉS