dim.

17

nov.

2013

(orthographe) H en manque d’aspiration…

Aspirez-vous votre H ? Excellente question, me direz-vous, mais… Dekoikon parle, exactement ?

 

Êtes-vous de ceux qui mangez des z’haricots et prenez la place de parking des z’handicapés ?

 

Le h aspiré, c’est le h à qui on rend sa place (de parking, donc...). C’est-à-dire qu’on le considère comme une lettre à part entière en ne faisant pas la liaison avec ce qu’il y a avant.

 

Je vous entends déjà penser (parce que vous pensez fort) : « Mais on dit bien des z’hommes , des z’hivers, des z’histoires ! »

 

Oui-oui, ces h-là, on ne les « entend » pas, parce qu’ils sont dits « muets ». Ils s’inclinent et on entend donc la liaison.

 

Pour la compréhension, dans la suite de cet article, je mettrai un « » devant les mots où on « entend » le h (qui sera donc dit « aspiré, vous me suivez ?) et un « z’ » devant les h muets (avec lesquels on peut faire une liaison comment dire… sonore).

 

Nous avons donc le h « aspiré » des ‘hottes du Père Noël, et le h muet des z’hallucinations. Dire des z’hottes et des ‘hallucinations ne vous viendrait pas à l’esprit, n’est-ce pas ? De la même manière, vous ne diriez pas l’hotte (cette contraction, c’est ce qu’on appelle une élision) du Père Noël ni la hallucination !

 

Je vous entends penser… « Mais alors pourquoi le français est-il si compliqué et pourquoi y a-t-il des h aspirés et des h muets ? »

 

Parce qu’il y a des mots qui viennent du latin et d’autres qui ont des origines germaniques (francisque, allemand, anglais, etc.). Ainsi, ceux qui viennent du latin ont un h purement ornemental pour rappeler leur étymologie, parce que le français aime garder des souvenirs de ses origines (d’où sa complexité), tandis que ceux qui viennent de loin tiennent à garder leur origine « barbare » (mot à prendre dans le sens de « étranger », bien sûr).

 

Je vous entends toujours penser (vous pensez très fort décidément !)… « Mais comment vais-je savoir, moi, si un mot est d’origine latine ou germanique » ?

 

L’origine du mot n’a pas d’importance parce qu’il est intégré dans votre langage depuis que vous avez appris à parler… alors faites-vous confiance ! Certes, le Français fait des erreurs parce qu’il a l’habitude (et non la habitude, n’est-ce pas) de les entendre, d’où les fameux z’haricots des z’handicapés qui ne choquent plus personne, pas même les personnalités publiques (je ne nomme personne). Mais dans l’ensemble, ils vous suffit de mettre le mot au singulier pour savoir s’il s’élide ou s’il s’aspire. Vous ne diriez pas l’haricot de l’handicapé ! Quoique… Pour ces exemples là, les mauvaises habitudes sont assez ancrées. Mais diriez-vous l’héros ou le héros ? Comme vous avez bien sûr deviné qu’il s’agit de le héros (donc pas d’élision), vous direz au pluriels les ‘héros et non les z’héros, même si… mais hum c’est une autre histoire.

 

Pour vous faciliter la tache, il existe une liste de mots à apprendre par cœur (si-si !) au cas où vous auriez un doute – le dictionnaire Le Robert (que j’appelle familièrement le « Bob ») en dénombre plus de 400. Parce que comme dans certains mots courants, le doute peut subsister même en mettant le mot au singulier. Par exemple – et là, je vais laisser les haricots et les handicapés un peu tranquille pour ne pas avoir de procès –, prenons le mot  hérisson. Dit-on l’hérisson ou le hérisson ? A première vue, vous trouvez certainement cela trop facile, et puis… vous pouvez aussi commencer à avoir un doute… Si-si, vous avez un doute. Si je le mets au pluriel : les ‘hérissons ou les z’hérissons ? Ha-ha, pas si évident, n’est-ce pas ? Cela vous ‘hésisse ou cela vous  z’hérisse ? Allez, je vous donne la liste ci-dessous où vous trouverez la réponse à l’énigme du hérisson. Cadeau.

 

Mots avec un "h" aspiré

hâblerie
hâbleur/euse
hachage
hache
haché/e
 
hache-viande
 
hache-légumes
hache-paille
 
hachement
hacher
hachette
hacheur
 
hachis
hachisch
hachoir
hachure
hachurer
hackle
hadal/e/aux
 
haddock
haflinger
 
hafnium
 
hagard
haggis
haie
haillon
haillonneux/euse
 
haine
haineusement
haineux/euse
 
haïr
 
haire
haïssable
 
Haïtien/enne
 
halage
hâlage
 
halal
 
halbi
 
halbran
halbrené/e
halde
 
hâle
hâlé/e
hale-bas
 
hale-breu
hale-croc
halefis
 
hâle-haut
 
haler
hâler
 
haletant
halètement
 
haleter
 
haleur/euse
half-track
 
hall
halle
 
hallebarde
halo
 
hallux
 
halte
 
halte-garderie
 
hamac
hamada
 
hamburger
 
hameau
hamman
hampe
 
hamster
hanche
hanchement
hancher
hand-ball
handballeur/euse
 
handicap
handicapant/e
handicapé/e
handicaper
handicapeur
handisport
hangar
hanneton
hanon
 
hanse
 
hanter
 
hantise
happement
 
happening
 
happer
 
happy end
haque
haquenée
haquet
 
hara-kiri
harangue
haranguer
harangueur/euse
haras
harassant/e
harassé/e
harassement
harasser
harcelant/e
 
harcèlement
 
harceler
hard
 
hard-bop
hard-core
harde
hardé
 
hard-edge
harder
 
hardes
hard ground
hardi/e
 
hardiesse
hardiment

hard-rock 
hard-top
 
hardware
 
harem
 
hareng
harengade
harengaison
harengère
harenguet
harengueux
harenguier
harenguière
haret
harfang
 
hargne
hargneusement
hargneux/euse
 
haricot
haridelle
 
harissa
harka
 
harki
harnachement
harnacher
 
harnais
harnat
harnois
 
haro
 
harouelle
 
harpail
harpaye
 
harpe
harpe-cithare
 
harpette
 
harpie
harpiste
 
harpe-luth
harpocéras
harpodon
harpoise
harpon
harponnage
harponnement
harponner
 
harponneur
harpye
harrier
hart
 
hasard
hasarder
 
hasardeusement
 
hasardeux/euse
has been
hasch
 
haschisch
hase
 
hâte
hâter
hatha-yoga
hâtier
 
hâtif/ive
hattéria
 
hauban
haubanage
haubaner
haubert
 
hausse
hausse-col
 
haussement
hausser
hausse-repère
haussier
haussière
 
haut/e
hautain
hautain/e
haut-bar
 
hautbois
hautboïste
haut-commissaire
haut-commissariat
haut-de-chausse(s)
haut-de-côtelettes
haut-de-côtes
haut-de-forme
haute-contre
hautement
 
haute-tige
 
hauteur
haut-fond
haut-fourneau
 
hautin
haut-jointé/e
 
haut-le-cœur
haut-le-corps
haut-le-pied
haut-parc
 
haut-parleur
haut-relief
hauturier/ère
 
havage
 
havane
 
hâve
 
havée
haveneau
havenet
haver
haveur
haveuse
 
havre
havresac
havrit
haylage
 
hayon
 
hé !
heat-set
heaume

hein !
héler
 
hem !
henné
hennin
hennir
 
hennissant/e
 
hennissement
hennuyer
 
hep !
héraut
hère
hérissé/e
hérissement
 
hérisser
hérisson
hérissonne
 
herniaire
 
hernie
hernié/e
hernieux/euse
 
héron
héronneau
héronnier/ère
 
héros
héros/oïne
hersage
 
herse
herser
 
hersillon
hêtraie
hêtre
heu !
heurt
 
heurter
heurtoir
 
hibou
hic
hickory
hideur
 
hideusement
hideux/se
hiement
 
hiérarchie
hiérarchique
 
hiérarchiquement
hiérarchisation
hiérarchiser
hiérarque
hi-fi
high bulk
high-tech
hilaire
hile
 
hindi
hip !
hip-hop
hippie
 
hippy
 
hidjab
hissage
 
hit
 
hit-parade
ho !
hobby
hobbyste
 
hobereau
hochement
 
hochepot
hochequeue
 
hocher
 
hochet
 
hockey
hockeyeur/euse
 
holding
ho! hisse!
holà !
holding
 
hold-up
hollandite
 
hollywoodien/enne
 
homard
homarderie
homardier
 
home
 
home-trainer
 
hongre
hongrer
hongreur/euse
hongroierie
hongroyage
hongroyer
hongroyeur
 
honning
 
honnir
honoris causa
honte
 
honteusement
honteux/euse
 
hooligan
hooliganisme
hop !
hop-je
 
hoquet
hoqueter
 
hoqueton
 
horde
horion
hormis
hornblende
hors
horsain
horsin
 
hors-bord
hors-cote
hors de
hors-de-cour

hors-d'œuvre
horse-guard
horse power
 
hors-jeu
hors-la-loi
hors-ligne
hors-marché
 
hors-piste(s)
hors-texte
 
horst
hors-statut
 
hors-texte
hot
 
hot dog
 
hot-flue
hotinus
hot money
hotte
hottée
hotu
 
hou !
houache
houaiche
houage
 
houblon
houe
houer
houille
houiller/ère
houillère
houle
houlette
houleux/euse
 
houligan
hooligan
houliganisme
hooliganisme
houlque
houp !
houppe
houppelande
houppette
houppier
hourd
hourdage
hourder
hourdir
hourdis
houri
hourque
hourra !
hourri
hourrite
 
hourvari
housche
houseau
house-boat
 
houspiller
 
houssage
housse
housser
housset
houssière
houst !
houx
 
hovéa
 
hoyau
hoyé/e
 
huard
huart
 
hublot
huche
hucher
huchier
hue !
huée
 
huer
huerta
 
huguenot
huipil
huir
 
huis clos
huit
huitain
huitaine
 
huitante
huit-en-huit
 
huitième
huitièmement
huit-reflets
 
hulotte
hululation
hululement
hululer
hum ! humantin
humer
hune
hunier
hunter
 
huppe
huppé/e
huque
hurdler
hure
 
hurlant
hurlement
 
hurler
hurleur/euse
huron/onne
 
hurrah !
hurricane
husky
 
hussard
hussarde
hutinet
hutte
 
hutteau

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Jacques (dimanche, 13 septembre 2015 11:22)

    Bonjour,
    Nouvelle question probablement un peu ridicule ! Mon problème a commencé avec l'anglais ou il est plus crucial, je crois. Du H on dit qu'il est aspiré ce qui, pour moi, signifirait que pour le prononcer (?), physiquement j'aspire de l'air ???? Hors, il me semble qu'en réalité on expire ??? Suis-je dans l'erreur ? J'ai beau dire hutte, hardiesse il me semble impossible ou en tout cas ça n'est pas naturel du tout d'aspirer.
    Donc pourquoidire aspiré alors qu'on expire ?
    Sincères salutations !

  • #2

    Agnès (lundi, 14 septembre 2015 10:30)

    Bonjour Jacques,

    Aucune question n'est ridicule et celle-ci encore moins puisque je me la suis moi-même posée lol

    En anglais, on prononce le h, effectivement. Et comme vous le soulignez, on dit qu'il est aspiré alors qu'en réalité il est expiré. Il faudrait peut-être demander à des linguistes - ou des orthophonistes pourquoi pas - pourquoi on utilise ce terme et non l'autre.

    En français, on entend le h expiré dans ha, hé, holà, hue, et dans "oh ! oh !" et dans "ah ! ah !", ainsi que dans certains mots commençant par un 'h aspiré', quand la syllabe initiale de ces mots est frappée d'un accent d'insistance : Il est hideux ! C'est une honte !

    Sinon, on ne l'entend pas, on ne l'expire pas. Le h dit "aspiré" est le h qui fait une sorte de barrière empêchant l'élision. Il est l'inverse du h "muet" qui, lui, n'a aucun rôle et pourrait ne pas exister.

    Pas certaine de vous avoir aidé, mais peut-être rassuré sur le fait que vous vous posez les bonnes questions. À mon avis, c'est vers l'histoire de la linguistique qu'il faut se tourner. Je vais mener mon enquête de ce côté-là et reviens vers vous dès que j'ai un élément de réponse.

  • #3

    Agnès (lundi, 14 septembre 2015 22:53)

    De retour avec un lien qui peut vous intéresser :
    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2203

Apprenons à être notre propre éditeur

Bienvenue sur Je me publie, journal consacré à l’auto-publication sous toutes ses formes.

 

Je m’appelle Agnès Rabotin. En mars 2012, je publiai mon premier roman en version numérique Kindle sur Amazon. En juillet, la version papier voyait le jour. 

 

Correctrice-relectrice de métier depuis plus de

20 ans, auteure auto-publiée, je vous propose des articles qui vont vous permettre de mettre en page votre propre ouvrage dans le domaine de l’auto-édition pour qu’ensemble, pas à pas, nous progressions jusqu’à faire connaître nos écrits au grand public.

 

MISE EN PAGE

LIEN UTILES

(Ces titres sont donnés à titre indicatif pour leur sérieux, je n'ai de partenariat avec aucun)

MES DERNIERS OUVRAGES CORRIGÉS